59/62.1 : Les désastreuses aventures de tout l’univers

30 avril au 28 août 2006
Fabien Soret / dessin. photo. vidéo

L'équipier / photographies, Fabien Soret

L’équipier / photographies, Fabien Soret

 

Aucun oiseau ne pourra jamais dire avec certitude « je suis un oiseau ».
Il exige d’être autre chose. Un oiseau désire être un chat,
un chat gai comme un pinson. (Fabien Soret)

Pour le premier temps de cette saison artistique consacrée au Nord-Pas de Calais, Les Moyens du Bord ont choisi d’accueillir le travail de Fabien Soret, une démarche protéiforme, un regard souvent décalé qui mêle des pratiques aussi diverses que le dessin, la photographie, la vidéo ou les oiseaux. Fabien amène méthodiquement l’absurde à doubler la réalité -par associations inattendues, étranges agrégations- en tirant du disparate la possibilité d’un Tout presque aussi vrai que nature.

vernissage le dimanche 30 avril à 18h00 à la Chapelle Saint Mathieu

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :