QUELLE PLACE POUR LES PROJETS CULTURELS AUJOURD’HUI ?

A l’occasion de l’organisation de la « Fête de la Bretagne » à Morlaix, à l’initiative des Moyens du Bord, le RESAM (Réseau d’échange et de services des associations du Pays de Morlaix) se propose d’animer un temps de rencontre sur la place de la culture (spectacle vivant, cinéma, lecture publique, arts plastiques, culture scientifique, culture bretonne…) dans le quotidien de la population du territoire.

Sont invités à participer à cette rencontre des élus (conseil régional, conseil général, communauté d’agglomération et communes) les acteurs culturels, les citoyens.

Le RESAM participe déjà, depuis plusieurs années, aux efforts de démocratisation de la culture par l’animation du dispositif « Culture pour tous » qui tend à favoriser la confrontation d’un public plus ou moins exclus de la vie artistique (pour raisons financières ou psychologiques) à la création professionnelle grâce à la mise en relation d’acteurs sociaux et d’acteurs culturels. Efforts modestes qui ne demanderaient qu’à s’accroitre avec un budget plus conséquent. Efforts limités également puisqu’ils ne s’adressent qu’à un seul secteur. Une politique culturelle ne peut en effet se contenter de cette seule pratique, même si elle nous parait très importante. Pour être cohérente, elle doit tenir compte d’un ensemble d’activités, autant d’étapes devant participer à cette démocratisation tant recherchée :

1)     CONFORTER LES APPRENTISSAGES ARTISTIQUES

2)     DEVELOPPER LES PRATIQUES AMATEURS

3)     SOUTENIR LA CREATION LOCALE PROFESSIONNELLE

4)     FAVORISER L’ACCES AUX OEUVRES, AUX SAVOIRS

 

A plusieurs reprises, les acteurs culturels se sont retrouvés au cours des dernières années, pour réfléchir au devenir de leurs actions et à une meilleure complémentarité de leurs propositions.

 

MAIS

A l’heure des restrictions budgétaires annoncées et la réforme du mille-feuille territorial,

Devant les obstacles qui se dressent à développer une culture plurielle,

Avec la énième tentative du MEDEF de saborder le statut des intermittents du spectacle,

Existe-t-il encore un espoir pour les acteurs culturels de voir se développer leurs projets ?

Existe-t-il encore aujourd’hui un espoir de voir émerger des projets innovants sur un territoire ?

Existe-t-il encore une espérance de vie pour l’artiste dans la cité ?

Publicités
Publié dans Agenda
%d blogueurs aiment cette page :